top of page

Qui sont ces humains qui fréquentent les fermes pédagogiques?



Dans l’imaginaire collectif, la ferme pédagogique est principalement associée au monde de l'enfance. Or, à l'image de la société, son public est hétérogène.

Je vous invite aujourd'hui à découvrir les Humains croisés dans ces lieux champêtres d'éducation à la vie par la vie. Regroupés en fonction du contexte dans lequel ils évoluent (petite enfance, scolarité-études, loisirs, tourisme, accompagnement spécifique, bénévolat, stage), ils ont tous un point commun : la nécessité d'être (bien) accompagnés !


  • Commençons par... Le commencement, les "petits d'Hommes", ceux qui relèvent de la petite enfance : crèche, halte-garderie, Maison d'Assistants Maternels (MAM), atelier "bébé fermier", "éveil à la ferme" autant de structures et de propositions dédiées aux jeunes enfants. La ferme représente pour cette tranche d'âge une première instance de socialisation au contact du vivant.

  • Ensuite le public "scolaire" : de la "toute petite section" de maternelle aux classes des grandes écoles, chaque apprenant (écolier, collégien, lycéen, étudiant) peut se saisir de la vie de la ferme pour développer ses connaissances et aptitudes.

  • Les Accueils de Loisirs avec ou sans hébergement, maisons de quartier, centres sociaux, organisent également des sorties en ferme pédagogique. Enfants, adolescents, adultes apprennent à vivre ensemble au contact de l'animal.

  • Les touristes fréquentent aussi les lieux. Quelle famille n'a jamais recherché une sortie satisfaisant l'ensemble de ses membres lors des vacances ? De la grand-mère ayant passé toute sa jeunesse à la campagne au petit dernier qui ne se sépare jamais de son "doudou lapin", chacun appréciera à sa juste valeur la visite de la ferme.

  • Les structures accompagnant les personnes vulnérables. Handicap, fragilité sociale, personnes en développement (personnes âgées), les bienfaits de la présence animale (cognitifs, sensoriels, physiques, psychiques, relationnels) auprès de ce public ne sont plus à démontrer. Les établissements médico-sociaux sont en recherche de lieux adaptés pour des séances ponctuelles ou récurrentes de mise en relation Homme-Animal avec pour objectif le maintien et/ou le développement des potentiels.

  • Les stagiaires et personnes en reconversion... Autant de jeunes et de moins jeunes cherchent à découvrir le fonctionnement de la ferme et pourquoi pas s'y projeter professionnellement en tant qu'animateur ou soigneur animalier.

  • Les bénévoles (ferme associative) souhaitent offrir un peu de leur temps et de leurs compétences à une cause qui leur est chère, en échange de la participation au bon fonctionnement d'une structure et d'un temps d'immersion au contact du vivant. Le bénévolat reste une "activité" à encadrer de la part des gestionnaires d'une ferme d'animation et cela passe entre autres par la connaissance du public et celui du fonctionnement associatif.


Chacune de ces catégories nécessite un accompagnement spécifique. La connaissance des caractéristiques des usagers (développement physique et psychique, centre d'intérêts, lieu d'évolution) est incontournable pour accompagner au mieux la personne et répondre à ses besoins (même lorsqu'il s'agit de stagiaire ou de bénévole).

Bref, choisir d'accueillir un public ne s'improvise pas. La ferme d'animation dont la raison d'être est d'accompagner l'Humain dans le maintien et/ou le développement de ses potentiels répond à cette exigence.



21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page