La ferme pédagogique
Hier et aujourd'hui

cocolicot_jpeg-removebg-preview-1.png

Le  lieu idéal au contact du vivant  pour développer savoir, savoir-être et savoir-faire

caneton.jpg

La circulaire de 2001

cocolicot_jpeg-removebg-preview-1.png

 

La circulaire interministérielle du 05 avril 2001 est le texte de référence des fermes pédagogiques.

Elle définit la ferme pédagogique comme "une structure présentant des animaux d'élevage et/ou des cultures, qui accueille régulièrement des enfants et des jeunes dans le cadre scolaire ou extra scolaire et qui souhaite développer cette activité".

Elle précise la différence entre les fermes d'animation créées spécifiquement pour l'accueil du public et les exploitations agricoles ouvrant une partie de leur activité au public.

En 2001,  les fermes pédagogiques ont été pourvues de 5 missions  :

  • Proposer des approches pédagogiques variées

  • Initier à l'économie agricole

  • Appréhender les relations ville-campagne

  • Contribuer au développement local

  • Responsabiliser l'individu

Les publics concernés par les activités de ces lieux pédagogiques, selon la circulaire sont les scolaires et les enfants dans le cadre des accueils de loisirs.

Télécharger ici
caneton.jpg
turkey-g67b990855_1920.jpg
cocolicot_jpeg-removebg-preview-1.png

Les fermes pédagogiques en 2021

 

En 2021, les fermes pédagogiques ont évolué. Elles ont diversifié leur accueil au delà du public scolaire et de loisirs et sont devenues de véritables lieux de vie où la rencontre avec le vivant est possible en toute sécurité et sérénité.

Les fermes pédagogiques se multiplient principalement en milieu urbain (ferme d'animation). Elles sont  des supports d'apprentissage pour les professionnels de l'éducation et des lieux d'accompagnement spécifique pour le secteur du médico-social.

Ce sont des espaces "hors institution" qui facilitent l'émergence, le développement et le maintien  des potentiels.

Pour cela, les fermes pédagogiques disposent d'un médiateur unique : l'animal.
 

 A une époque où l'on privilégie "le  dehors", où l'on évite les rassemblements humains, où la reconnexion avec la nature semble être une évidence, où les pédagogies alternatives centrées sur l'apprenant sont reconnues,  les fermes pédagogiques sont des lieux éducatifs, pédagogiques et thérapeutiques qui méritent d'être reconnus comme tels auprès de chaque citoyen mais également dans la sphère médiatique et politique.

Pour ce faire, il faudrait que la circulaire évolue avec de nouveaux items comme la professionnalisation des intervenants, le bien-être animal ou l'adhésion à une charte de qualité.