top of page

Ferme pédagogique et médiation animale, un pléonasme ?


La "médiation animale", que ce soit dans les médias, auprès du grand public ou par les intervenants eux-mêmes est généralement associée à l'accompagnement des personnes vulnérables. Or, à mon sens, cette orientation est restrictive et omet souvent une pratique courante mais "moins spectaculaire" auprès du public scolaire et/ou de loisirs. Pour illustrer mon propos, je vous emmène aujourd'hui dans le quotidien d'une ferme d'animation. Une classe de CE1 vient y passer la matinée. L'enseignant.e souhaite illustrer une partie du programme scolaire (Questionner le monde : Traiter le vivant) grâce à cette sortie.


Questionner le monde cycle 2
.pdf
Download PDF • 199KB

Prenons du recul et observons la scène :

  • L'animateur de la ferme se saisit de la présence des animaux pour faciliter la transmission de connaissances (identifier ce qui est vivant, lister les différents stades de développement). Durant l'atelier, il invite les élèves à observer la tétée du chevreau et la mamelle de la chèvre, propose de mettre la main devant les naseaux de l'âne et sentir son souffle, questionne sur ce qui différencie le bélier de la brebis et le coq de la poule, interroge sur l’alimentation du cochon, sollicite les élèves pour ramasser les œufs et retrouver la femelle qui les a pondus, propose d'entrer en relation avec les poussins, invite à distinguer les différents membres de la famille "lapin" dans leur espace d'évolution... A partir du vécu, le passage vers la théorie est facilitée, les mots sont posés et les notions en lien avec le programme scolaire abordées.

  • L'animateur accompagne aussi les enfants dans leur développement personnel en les rassurant à l'approche d'un animal, en les encourageant devant un effort accompli, en leur proposant de s'exprimer, en leur permettant d'expérimenter.

  • Le professionnel guide aussi l'enfant dans sa relation à l'Autre : l'Autre humain (camarades de classe, adultes encadrants...) et l'Autre Animal.

Que déduire de ces observations ?

"Pour mettre en place sa pédagogie, l’animateur en ferme d’animation a pour partenaire de travail un médiateur unique : l’animal. Il l’associe quotidiennement à sa pratique pour sensibiliser, faire évoluer les potentiels, faciliter les apprentissages, développer les savoirs, les savoir-être et les savoir-faire tout en veillant à son bien-être et celui des bénéficiaires accompagnés. On retrouve ici les items de cet accompagnement spécifique qu’est la « médiation animale » Un regard sur la Ferme d'Animation. Sophie Lamidey

La "médiation animale" me semble être un terme générique désignant une pratique dans laquelle un professionnel formé s'appuie sur la présence animale pour accompagner l'humain dans le maintien et/ou le développement de ses potentiels. En fonction du lieu d’exercice, des bénéficiaires accompagnés, de la formation de l’intervenant, des animaux, la "médiation animale" s'orientera plutôt vers des objectifs pédagogiques, éducatifs ou thérapeutiques. Elle repose donc sur une diversité de pratiques. Nulle n'est à privilégier par rapport à une autre, tout est question de positionnement et d'objectifs clairs quant à l'accompagnement.


Donc oui même si elle est la grande oubliée des références en matière de pratique de médiation animale, la ferme d'animation est un lieu où elle s'applique au quotidien avec le public scolaire et/ou de loisirs dans une optique principalement pédagogique (mais pas que car de nombreuses structures accompagnent également des personnes en situation de handicap). Il est à noter que dans ce propos, je ne souhaite absolument pas minimiser le travail et la formation de certains intervenants (thérapeutes ou autres spécialistes) en généralisant une pratique mais préciser que derrière le terme générique de "médiation animale" se cachent différents bénéficiaires, différents professionnels, différents objectifs, différents lieux et différents animaux.


Pour compléter cet article, voici quelques définitions de ce qu'est ou ce que représente la médiation animale aujourd’hui en France.


  • "C’est une méthode d’intervention basée sur les liens bienfaisants entre les animaux et les humains, à des fins préventives, éducatives ou thérapeutiques. La qualité de l’apport de l’animal dans un programme de prise en charge repose sur la pertinence des objectifs et des moyens permettant d’organiser, de mettre en œuvre et d’évaluer l’action entreprise." Fondation Adrienne et Pierre Sommer


  • " La médiation animale est une relation d’aide à visée préventive ou thérapeutique dans laquelle un professionnel qualifié, également concerné par les humains et les animaux, introduit un animal d’accordage* auprès d’un bénéficiaire. Cette relation, au moins triangulaire , vise la compréhension et la recherche des interactions accordées* dans un cadre défini au sein d’un projet. La médiation animale est donc un domaine en soi, celui des interactions Homme-Animal, au bénéfice des deux (chacun apporte ses ressources à l’autre). " Résilienfance et al. 18 octobre 2014. Pour en savoir plus: "Médiation Animale : une nouvelle définition par Résilienfance et al."


  • "La médiation animale... On peut la représenter sous la forme d'un écotone vivant et autonome où bénéficiaires, intervenants et animaux sont mis en relation selon des modèles qui dérogent à ceux de la réalité ordinaire, notamment par la place qui est ou qui devrait être faîte à l'imaginaire sensible." La médiation animale comme dispositif technique. Bénédicte de Villers, Véronique Servais


  • Médiation animale : "Interaction à visée préventive ou thérapeutique d’un patient avec un animal spécialement éduqué à cet effet. (Effectuée sous la responsabilité d’un professionnel qualifié, elle a pour but de maintenir ou d’améliorer l’état physique, cognitif et/ou psychologique du patient, ainsi que sa socialisation et sa qualité de vie." Dictionnaire Larousse




Si vous appréciez cet article, vous pouvez le partager, sans oublier de citer la source @Sophie Lamidey. Merci !

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page