La ferme d'animation : un espace intermédiaire entre l’école du dedans et l'école du dehors


Actuellement, l'école du dehors a le vent en poupe. Il faut dire que le contexte sanitaire depuis bientôt 2 ans agit en sa faveur. Permettre aux enfants de sortir pour les (re)connecter à la Nature, pour les laisser respirer (sans masque!), pour qu'ils se développent au sein d'un environnement naturel devient vital et les professionnels de l'éducation, de la pédagogie ou du soin souhaitent s'en saisir.

Des recherches mettent en évidence l'importance de la Nature dans le développement humain. Ceci a pu être confirmé lors de ce fameux confinement de 2020 où il est clairement apparu que le contact avec la Nature était un besoin pour nombre d'entre nous et son absence avait des conséquences sur notre santé mentale .

Le "déficit de Nature" n'est pourtant pas un concept nouveau. Il a été formulé en 2005 par Richard Louv dans son ouvrage "Last child in the wood."

Nous sommes face à une génération d'enfants d'intérieur noyés dans l'hyper consommation, les écrans et les relations virtuelles ! Des marqueurs sont à la hausse pour ces jeunes comme l'anxiété, la fatigue, la dépression, l’obésité, les maladies cardio vasculaires, les troubles du comportement (Troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité). Mais il parait délicat, même si cela reste indispensable, de plonger brutalement ces jeunes en immersion dans la Nature sans réticence de leur part. Ce que l'on ne connait pas fait peur. Il est donc nécessaire d'accéder progressivement à un environnement naturel et rassurant. La ferme d'animation me semble être un lieu intermédiaire qui pourrait aider ces jeunes citadins à vivre leur première expérience du "dehors", du vivant non humain, en toute sécurité qu'elle soit physique ou affective.

La ferme d’animation est un espace intermédiaire entre la ville et la campagne, entre le domestique et le sauvage, entre le dehors et le dedans, qui peut-être une première étape rassurante avant l'immersion totale en forêt, en bordure de rivière ou encore en pleine campagne. L'animal de ferme est un partenaire de travail extraordinaire, facilitateur d'apprentissage et de découvertes. Il permet une première rencontre avec l'environnement naturel sans couper totalement les jeunes citadins de leur lieu et habitudes de vie. S'assoir dans l'herbe pour rencontrer les moutons et chèvres, cueillir les pissenlits pour nourrir les lapins, marcher dans la boue pour aller chercher les équidés au pré, ramasser le bois tombé au sol pour "alimenter" les lasagnes du potager, utiliser un couteau pour couper les légumes destinés aux animaux... Bref, côtoyer la Nature dans un espace qui n'est pas plus vraiment urbain mais pas tout à fait encore complètement naturel, un espace intermédiaire entre l'école du dedans et l'école du dehors rassurant pour les enfants mais aussi pour les parents et peut-être également les professionnels accompagnateurs.

19 vues0 commentaire