top of page

Le nom de l'animal en ferme pédagogique : un choix de la plus haute importance



2024 : l'année des V.

C'est toujours un moment de plaisir et d'effervescence lorsque les visiteurs de la ferme sont invités à baptiser les nouveaux nés. Violette, Valse, Virgule, Vacherin, Vertige, Vivaldi, Viking, Vladimir, Vendredi... cette année il va encore falloir faire preuve d'imagination pour nommer les bébés.

Petite exception, si vos collègues poilus sont équidés, en 2024, le prénom commence par O (sauf pour les chevaux de race Pur-Sang, Arabe, Demi-Sang Arabe, Anglo-Arabe, Crème, Criollo, Shagya, Demi-Sang Shagya, Welsh, Traits Auxois et les ONC-Origines Non Constatées) .


Rassurez-vous, ceci n'a rien d'obligatoire mis à part si votre partenaire animalier est un chien et qu'il est inscrit au Livre des Origines Françaises (LOF) ou un chat et dans ce cas son inscription relève du Livre Officiel des Origines Félines (LOOF). Et même dans cette configuration, vous pouvez lui trouver un petit nom beaucoup plus sympathique que celui correspondant à la lettre de l'année de naissance. Il le portera au quotidien et ne sortira son nom de baptême que pour les grandes occasions !

Cette règle "de la lettre" datée de 1926, a pour objectif une reconnaissance plus facile de l'animal quelque soit l'espèce. Il est à noter que les lettres K, Q, W, X, Y, Z posant quelques soucis sont volontairement écartées.

Maintenant je vous invite à envisager le nom de votre animal comme outil pédagogique lors de vos ateliers. En quoi un "simple" nom peut-il être support d'apprentissage ?

  • D'abord il permet de développer le vocabulaire : Si votre brebis s'appelle "Mitaine", plutôt que de dévoiler spontanément son nom, proposez une devinette : "Le mouton est recouvert de...; avec cette....., on fabrique des vêtements chauds, dont des gants sans doigt : Connaissez-vous le nom ? Le mot débute par un M..." Et si vous êtes joueur et avait à disposition une ardoise ou un tableau, le jeu du pendu pour ce type d'énigme est souvent très apprécié !

  • Réciproquement, trouver le mot correspondant à la devinette participe aussi à l'élargissement des connaissances. Au delà de ne pas connaître le terme, les participants n'en savent peut-être pas non plus la signification... Bref, au travers d'un nom, les visiteurs enrichissent leur vocabulaire et y associent une définition. Le nom peut illustrer aussi une caractéristique physique ou comportementale de l'animal. Il favorise l'acquisition de savoirs en lien avec le monde agricole (Mohair = poil de la chèvre angora, Moufle ou Mitaine = tricotée avec la laine du mouton, Avoine = céréale servant destinée à l'alimentation humaine ou animale...).

  • Trouver le nom de l'animal est aussi un excellent prétexte pour solliciter la mémoire. Voici un exemple concret avec une poule baptisée "Piaf" : plutôt que de dévoiler immédiatement son nom, proposez une énigme : "Ma petite poule porte le nom d'une célèbre chanteuse française. Elle a interprété "l'homme à la moto", "la vie en rose" et "mon manège à moi" : qui est-elle ? Votre question peut être illustrée par la photo de l'artiste. Et si la réponse ne vient pas, pourquoi ne pas écouter une des chansons citées et la fredonner tous ensemble ? Vous l'avez deviné, en fonction de l'énigme on ne s'adressera pas forcément à la même tranche d'âge !

  • Baptiser un animal est également un évènement qui favorise la responsabilisation. Proposer aux visiteurs réguliers de la ferme de participer au choix du nom d'un nouveau-né à plumes ou à poils représente une sacrée responsabilité ! Ce petit nom, "notre chouchou" le portera toute sa vie, raison essentielle pour prendre cette mission très au sérieux. Comment procéder ?

    • Chacun propose un nom commençant par la lettre de l'année (ou pas).

    • Les propositions sont inscrites sur un support présent dans la ferme avec une date butoir.

    • Un vote est réalisé parmi tous ces noms et le choix se porte sur celui qui remporte le plus de suffrage ... Sacrée organisation pour un évènement qui investit et fidélise vos visiteurs.

  • Nommer c'est aussi donner de la valeur à une altérité, c'est l'apprentissage du respect de l'Autre en tant qu'être différent de soi. Cela va dans le sens de la loi du 30 novembre 2021 et l'introduction de la notion de "respect de l'animal" dans les programmes scolaires. Baptiser un animal, c'est lui reconnaitre une identité, une "personnalité animale".


  • Enfin, Prénommer un animal renforce les liens entre le professionnel et son partenaire animalier. Grâce à ce nom, vous pourrez prévenir de votre arrivée, apaiser, solliciter... Ce petit nom est la "porte d'entrée auditive" de la relation Humain-Animal au sein de la ferme.


Vous l'avez compris, baptiser nos partenaires animaliers est une mission de la plus haute importance que ce soit dans le cadre de la relation de travail avec nos mammifères et oiseaux préférés que dans les objectifs d'accompagnement des différents publics.




En manque d'inspiration pour trouver un nom commençant par V, cliquez ICI

Et si vous devenez baptiser un poulain ou une pouliche... quelques idées de noms débutant par un O, par ICI

Enfin, si vous souhaitez vous plonger dans l'univers de la ferme d'animation, cette ferme pédagogique dont l'objectif principal est d'accompagner l'humain en s'appuyant sur la présence de l'animal, découvrez "un regard sur la ferme d'animation".

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page