top of page

Voyage au salon de l'Agriculture


Lundi, j'ai fait le voyage jusqu'à Paris pour LE salon de l'agriculture. Comme chaque année, je me suis questionnée : "j'y vais ? je n'y vais pas ? Trop de monde ? Pas d'intérêt ? Plein d'intérêts ? Des animaux ? Trop d'animaux ? Est-ce bien raisonnable ?

Bref tout et son contraire. Et finalement, billet de train en poche, me voilà au salon.

1ères impressions : du monde, beaucoup de monde, des allées surchargées, des humains survoltés, des professionnel.les passionné.es, de magnifiques animaux en bonne santé.

Les conditions pour les découvrir, profiter de leur présence, entrer en relation sont difficiles pour nous comme pour eux (il me semble). Pourtant, mon domaine, ce sont les fermes pédagogiques, plus précisément les fermes d'animation : Des lieux peuplés où les animaux cohabitent en permanence avec des humains tout aussi bruyants, remuants, avides de contact, bref vivants...


Le salon de l'agriculture ne serait-il pas une ferme pédagogique géante ? Un lieu (même éphémère) qui héberge/présente des animaux d'élevage et qui accueille du public.


Au sein du salon, je repère un panneau : "ferme pédagogique". Une ferme pédagogique dans un lieu qui a une dimension pédagogique : intrigant ??? Je suis le fléchage... "Hall 4"... Ici, une bouffée d'oxygène : moins de monde, plus d'espace et les animaux d'une ferme d'animation qui ruminent tranquillement installés dans la paille, rien à voir avec le tumulte des autres halls. C'est drôle (paradoxale ???) de trouver une ferme d'animation dans cet évènement agricole où les animaux sont omniprésents. C'est peut-être le début de la reconnaissance des fermes d'animation dont les objectifs diffèrent quelque peu de ceux des fermes d'exploitation qui ouvrent au public (d'où la distinction dans le salon) ? Les animaux des fermes d'animation ont pour vocation première d'entrer en relation avec l'humain. Un professionnel s'appuie sur la présence motivante de l'animal pour accompagner l'Homme dans son développement cognitif, physique, psychique et social. Les animaux sont choisis et élevés dans ce sens. Certains apprécieront la présence humaine et d'autres beaucoup moins. N'est donc pas animal de ferme d'animation qui veut !!!

C'est certainement une vocation "nouvelle" pour ces animaux de ferme. Cela nécessiterait la reconnaissance d'un statut particulier au même titre que les chiens d'assistance ou les chevaux de centre équestre... Réflexion en cours...

Pour ce salon de l'agriculture, je fais le doux rêve que les fermes d'animation y soient plus représentées, qu'un espace digne de ce nom expose leur travail au quotidien, leurs enjeux pour notre société et que collectif français des fermes éducatives, pédagogiques, sociales et thérapeutiques, y trouve sa place. Un défi pour 2024 ?

A savoir maintenant, si je retourne au salon l'année prochaine ? Je ne dis pas non surtout si les fermes d'animation y ont la place qu'elles méritent!


18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page